top of page

Site industriel

1 - Construction neuve


A - Garage automobile à Lauret



a - Existant


La parcelle est bordée par un trottoir de voie véhiculaire publique au sud (impasse Puech Camp), des propriétés d'activités professionnelles au sud-est et sud-ouest, un terrain vague au nord-est et un terrain viticole au nord-ouest. Elle est accessible aux véhicules et aux piétons depuis la chaussée. Le terrain présente une forme pentagonale. Il a une déclivité générale faible vers le sud.


b - Projet


Le projet prévoit la construction d'un bâtiment industriel implanté au centre de la propriété et qui ne présente pas de mitoyenneté. Le bâtiment est principalement composé d'un volume à emprise rectangulaire avec 2 niveaux en rez-de-chaussée et étage sur terre-plein et sous toiture monopente.


* Le rez-de-chaussée inclut les volumes suivants :


Au centre : un atelier avec cabine de peinture au nord et pont élévateur au sud.

Au nord-ouest : un logement et un garage.

Au sud : un bureau d'accueil avec un auvent en façade sud-ouest.


* L'étage inclut les volumes suivants :


Au nord-ouest : une mezzanine.

Au sud : un bureau, un réfectoire et des vestiaires.

Un parvis entoure le bâtiment du sud-est au nord-ouest.

Une rampe implantée contre la chaussée permet aux véhicules et aux piétons d'accéder à la propriété depuis un portail positionné en retrait de la chaussée.

Un trottoir longe la façade nord-est du bâtiment contre un jardin peu arboré qui borde la limite de propriété.

Un fossé borde la limite de propriété nord-ouest.

Les structures et leurs revêtements seront majoritairement constitués des technologies constructives suivantes (à valider par le maître d'ouvrage) :

Toiture :

* Charpente en bois ou en acier à poutraison et pannes supportant une couverture en bacs en acier intégrant une isolation thermique recevant une étanchéité autoprotégée et des panneaux photovoltaïques et suspendant des réseaux de ventilation et d'électricité.


Parois horizontales sur rez-de-chaussée :


* Planchers "poutrelles-hourdis" à éléments préfabriqués composés de poutrelles en béton précontraint et d'entrevous en plastique ou polystyrène, et à éléments exécutés sur site composés de dalles en béton armé bétonnées par dessus, à chaînages périphériques et chevêtres de trémie en béton armé noyés dans l'épaisseur des planchers, coffrés par des planelles de maçonnerie en rive, supportant en intérieur un revêtement en carrelage scellé sur chape et des cloisons en plaques de plâtre cartonnées sur ossature, et suspendant des plaques de plâtre cartonnées revêtues de peinture en plafonds.


Circulations verticales :


* Escaliers à volées droites avec paillasses et marches en béton armé coffrées et bétonnées sur site ou préfabriquées.


Eléments horizontaux :


* poutres en béton armé coffrées et bétonnées sur site, ou semi-préfabriquées sur site, ou en béton précontraint standardisées semi-préfabriquées en usine

retombées sous, retroussées sur, ou noyées dans l'épaisseur des planchers.


Eléments verticaux :


* Poteaux en béton armé coffrés et bétonnés sur site, ou intégrés dans des "boisseaux" de maçonnerie recevant le même revêtement que les parois verticales.


Parois verticales de façades et de refends :


* Murs en maçonnerie de blocs de béton aggloméré creux hourdés au mortier courant de ciment gâché sur site ou prédosé en usine, à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires en béton armé intégrés aux blocs.

* Linteaux en béton armé intégrés dans des blocs de maçonnerie à section en "U", ou coffrés sur site et/ou semi-préfabriqués, et bétonnés sur site,

* arases en béton armé intégrés dans des blocs de maçonnerie à section en "U", ou coffrés et bétonnés sur site, recevant un enduit en mortier de chaux-ciment en face extérieure de façades et des plaques de plâtre cartonnées sur ossature en aluminium en doublage intérieur de façades et recevant un enduit en mortier de ciment en refends.


Soubassement (suivant fondations) :


* Murs en maçonnerie armée de blocs de béton aggloméré à bancher de béton sur site, à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires

ou (dans le cas de fondations semi-profondes ou profondes)

* Longrines en béton armé coffrées et bétonnées sur site, ou semi-préfabriquées sur site, ou en béton précontraint standardisées semi-préfabriquées en usine

recevant un enduit d'imperméabilisation bitumineux protégé d'une nappe drainante en polyéthylène en face enterrée avec un réseau périphérique de drain à tuyau en p.v.c. rigide perforé enfoui dans une grave et connecté à des regard de visite.


Fondations (suivant étude géotechnique) :


* Superficielles en semelles filantes et/ou isolées en béton armé sur "gros" béton non armé bétonnées en fouilles de terrassement

ou

* Semi-profondes en puits en béton armé sur "gros" béton non armé bétonnées en fouilles de terrassement

ou

* Profondes en micropieux forés armés de tubes en acier noyés dans un coulis de ciment injecté sous pression à massifs en béton armé bétonnés en fouilles de terrassement.



B - Hangar agricole à Vallabrix




a - Existant


La parcelle est située dans une zone d'exploitation agricole à l'ouest d'une déchèterie. Elle est bordée à l'est par une clôture grillagée et à l'ouest par un champ, et cernée du nord au sud par des bocages. La propriété est accessible aux véhicules et piétons par une voirie au sud-est. Le terrain présente une forme trapézoïdale allongée d'est en ouest, et sa topographie a une déclivité légère vers le nord-ouest. Il est naturellement végétalisé en bocage.


b - Projet


Le programme prévoit la construction suivante :


* Un hangar de stockage et de broyage de déchets verts implanté à l'ouest de la propriété et qui ne présente pas de mitoyenneté.

Une surface d'infiltration est localisée au nord-est du bâtiment.

Une aire de manœuvre et de stationnement occupe l'est de la propriété.

Le hangar est composé d'un volume abrité à emprise rectangulaire avec 1 niveau en R+0 (rez-de-chaussée) sur terre-plein sous toiture bipente avec des locaux sanitaires et un quai de chargement respectivement localisés au sud-ouest et au sud-est du bâtiment.


Ses abords sont les suivants :


* Une grande rampe enterrée qui dessert le quai aux véhicules lourds,

* Une petite rampe qui permet l'accès aux personnes à mobilité réduite implantée au nord-est,

* Un cheminement en limites de propriétés nord, ouest et sud.

Les structures et leurs revêtements seront majoritairement constitués des technologies constructives suivantes (à confirmer par le bureau d'études techniques) :

Ossature et toiture :


* Poteaux et charpente à ossature en bois à empannage

supportant une couverture en plaques ondulées en fibrociment.

et recevant sur les pignons un bardage vertical en lames de bois.


Toiture-terrasse des sanitaires :


* Planchers à ossature en bois et/ou acier à poutraison et solivage

supportant une couche d'isolation thermique revêtue d'une membrane d’étanchéité autoprotégée.


Parois verticales de façades des sanitaires :


* Murs à ossature en bois et/ou acier à montants, traverses et linteaux

recevant un bardage vertical en lames de bois.


Parois horizontales sur terre-plein pour volume abrité et petite rampe :


* Dallages en béton armé bétonnés sur couche de forme en grave compactée régalée sur géotextile anti-contaminant posé sur plateforme de terrassement.

avec bêches en béton armé coffrées et bétonnées sur site.


Parois verticales de soutènement pour grande rampe :


* Murs enterrés en maçonnerie armée de blocs de béton aggloméré à bancher de béton sur site, à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires recevant en face enterrée un enduit d'étanchéité bitumineux protégé d'une nappe drainante en polyéthylène avec un réseau périphérique de drain "routier" à tuyau en p.v.c. rigide perforé, et en face intérieure un enduit en mortier de ciment.


Fondations :


* Superficielles en semelles isolées sous les poteaux de l'ossature et filantes sous les murs enterrés

en béton armé sur "gros" béton non armé bétonnées en fouilles de terrassement.



C - Garage automobile à Roquebrune-sur-Argens




a - Existant


La parcelle est bordée par un trottoir de voie véhiculaire publique au sud (impasse Puech Camp), des propriétés d'activités professionnelles au sud-est et sud-ouest, un terrain vague au nord-est et un terrain viticole au nord-ouest. Elle est accessible aux véhicules et aux piétons depuis la chaussée.

Le terrain présente une forme pentagonale. Il a une déclivité générale faible vers le sud.


b - Projet


Le projet prévoit la construction d'un bâtiment industriel implanté au centre de la propriété et qui ne présente pas de mitoyenneté.

Le bâtiment est principalement composé d'un volume à emprise rectangulaire avec 2 niveaux en rez-de-chaussée et étage sur terre-plein et sous toiture monopente.


Le rez-de-chaussée inclut les volumes suivants :


- Au centre : un atelier avec cabine de peinture au nord et pont élévateur au sud.

- Au nord-ouest : un logement et un garage.

- Au sud : un bureau d'accueil avec un auvent en façade sud-ouest.


L'étage inclut les volumes suivants :


- Au nord-ouest : une mezzanine.

- Au sud : un bureau, un réfectoire et des vestiaires.

Un parvis entoure le bâtiment du sud-est au nord-ouest.

Une rampe implantée contre la chaussée permet aux véhicules et aux piétons d'accéder à la propriété depuis un portail positionné en retrait de la chaussée.

Un trottoir longe la façade nord-est du bâtiment contre un jardin peu arboré qui borde la limite de propriété.

Un fossé borde la limite de propriété nord-ouest.

Les structures et leurs revêtements seront majoritairement constitués des technologies constructives suivantes (à valider par le maître d'ouvrage) :

Toiture


* Charpente en bois ou en acier à poutraison et pannes supportant une couverture en bacs en acier intégrant une isolation thermique recevant une étanchéité autoprotégée et des panneaux photovoltaïques et suspendant des réseaux de ventilation et d'électricité.


Parois horizontales sur rez-de-chaussée

* Planchers "poutrelles-hourdis" à éléments préfabriqués composés de poutrelles en béton précontraint et d'entrevous en plastique ou polystyrène, et à éléments exécutés sur site composés de dalles en béton armé bétonnées par-dessus, à chaînages périphériques et chevêtres de trémie en béton armé noyés dans l'épaisseur des planchers, coffrés par des planelles de maçonnerie en rive, supportant un revêtement en carrelage scellé sur chape en intérieur, et suspendant des plaques de plâtre cartonnées revêtues de peinture en plafonds.


Circulations verticales

* Escaliers à volées droites avec paillasses et marches en béton armé coffrées et bétonnées sur site ou préfabriquées.


Eléments horizontaux


* Poutres en béton armé coffrées et bétonnées sur site, ou semi-préfabriquées sur site, ou en béton précontraint standardisées semi-préfabriquées en usine retombées sous, retroussées sur, ou noyées dans l'épaisseur des planchers.


Eléments verticaux

* Poteaux en béton armé coffrés et bétonnés sur site, ou intégrés dans des "boisseaux" de maçonnerie recevant le même revêtement que les parois verticales.


Parois verticales de façades et de refends

* Murs en maçonnerie de blocs de béton aggloméré creux hourdés au mortier courant de ciment gâché sur site ou prédosé en usine, à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires en béton armé intégrés aux blocs.

* Linteaux en béton armé intégrés dans des blocs de maçonnerie à section en "U", ou coffrés sur site et/ou semi-préfabriqués, et bétonnés sur site.

* Arases en béton armé intégrés dans des blocs de maçonnerie à section en "U", ou coffrés et bétonnés sur site, recevant un enduit en mortier de chaux-ciment en face extérieure de façades et des plaques de plâtre cartonnées sur ossature en aluminium en doublage intérieur de façades et recevant un enduit en mortier de ciment en refends. (Les cloisons sont en plaques de plâtre cartonnées sur ossature aluminium.)


Soubassement (suivant fondations)

* Murs en maçonnerie armée de blocs de béton aggloméré à bancher de béton sur site, à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires.

Ou (dans le cas de fondations semi-profondes ou profondes) :

* Longrines en béton armé coffrées et bétonnées sur site, ou semi-préfabriquées sur site, ou en béton précontraint standardisées semi-préfabriquées en usine recevant un enduit d'imperméabilisation bitumineux protégé d'une nappe drainante en polyéthylène en face enterrée avec un réseau périphérique de drain à tuyau en p.v.c. rigide perforé enfoui dans une grave et connecté à des regards de visite.


Fondations (suivant étude géotechnique)

* Superficielles en semelles filantes et/ou isolées en béton armé sur "gros" béton non armé bétonnées en fouilles de terrassement.

Ou

* Semi-profondes en puits en béton armé sur "gros" béton non armé bétonnées en fouilles de terrassement.


Ou

* Profondes en micropieux forés armés de tubes en acier noyés dans un coulis de ciment injecté sous pression à massifs en béton armé bétonnés en fouilles de terrassement.


D - Centrale solaire photovoltaique à Conques-sur-Orbiel




a - Existant


La parcelle est située dans une zone d'exploitation agricole au nord d'une combe.

La propriété est délimitée au nord par une voie véhiculaire publique (D901), et d'est en ouest par des chemins ruraux.

Le terrain présente une déclivité générale faible de 2 à 5 % vers le sud.

Le site accueillait une exploitation agricole et a fait l'objet d'un remodelage en déblai-remblai des formes de pentes de collecte des eaux de ruissellement.


b - Projet


La propriété est accessible aux véhicules et aux piétons aux nord et à l'est depuis les chaussées par des portails.

Le projet prévoit la construction d'une centrale de production d'électricité par énergie solaire récoltée par 2 parcs de modules photovoltaïques.

L'emprise des parcs s'étend sur l'ensemble de la propriété et ne présente pas de mitoyenneté.


Les parcs sont principalement composés des installations suivantes :


* 766 traqueurs incluant 2 298 modules.

* 986 tables incluant 21 692 panneaux.

* Locaux techniques contenant onduleurs et postes de transformation.

* Postes de livraison.

* Local de stockage.

* Citerne.


Des pistes de circulation implantées entre les installations et en périphérie des parcs permettent d'assurer la maintenance. Une clôture entoure la propriété.



E - Centrale solaire photovoltaique à Bordeaux




a - Existant


La parcelle a une forme quasi-rectangulaire.

La propriété est délimitée au nord par un terrain vague naturellement végétalisé, au sud par une rivière (La Jallère), à l'ouest par une voie véhiculaire publique (RD 209), et à l'est par une digue de fleuve (La Garonne).


Le site accueillait une exploitation en stockage de déchets non dangereux réparti en 2 types :


* Casiers de fosses d'ordures ménagères ou industrielles.

* 2 fosses à huiles.


Le terrain présente une déclivité générale quasi-nulle et a fait l'objet d'un remodelage en déblai-remblai qui a créé des formes de pentes (de 3.5 à 8%) de collecte des eaux de ruissellement et des dômes, ainsi qu'une piste périphérique.

Il est naturellement végétalisé et occupé au sud-est par un bassin de rétention d'eaux de pluies. Un fossé borde les limites de propriété nord et ouest.


b - Projet


La propriété est accessible aux véhicules et aux piétons aux nord-ouest et sud-ouest depuis la chaussée par des portails.

Le projet prévoit la construction d'une centrale de production d'électricité par énergie solaire récoltée par 3 parcs de modules photovoltaïques.

L'emprise des parcs s'étend sur l'ensemble de la propriété et ne présente pas de mitoyenneté.


Les parcs sont principalement composés des installations suivantes :


* 3 887 tables alignées en chaînes incluant :

  1. Modules photovoltaïques.

  2. Châssis recevant les modules.

  3. Fondations supportant les châssis.

  4. Onduleurs positionnés en abouts des chaînes.


* 14 postes de transformation répartis en périphérie du parc.

* 4 postes de livraison implantés sur l'accès sud-ouest.


Des pistes de circulation implantées entre les tables permettent d'assure la maintenance des modules.

Une clôture est implantée en limites de propriété.

Les structures seront majoritairement constituées des technologies constructives suivantes :


Tables


Ossatures


* Profils en acier assemblés en élévation par boulonnages ancrés en pieds par prescellements dans les fondations en 4 types : Out nord, Out sud, In nord et In sud.


Fondations superficielles


* Semelles isolées en béton armé coffrées au-dessus du terrain naturel en 4 types :


Out nord, Out sud, In nord et In sud.


Postes de transformation et de livraison


Toitures

* A définir


Parois verticale

* A définir


Fondations superficielles


* Radiers en béton armé bétonnés sur graves compactées.



2 - Réhabilitation


A - Cave du château de Chausse à La Croix-Valmer





a - Existant


La parcelle est située dans une zone d'exploitation agricole et elle est entourée de bois.

La propriété est bordée au nord par une voie véhiculaire publique (route du Grafionier), à l'est par un chemin véhiculaire privé, au sud et à l'ouest par des fossés qui accueillent des ramifications d'un cours d'eau (ruisseau de la Vernatelle).

Elle est accessible aux véhicules et aux piétons depuis la chaussée publique par un portail en limite de propriété.

Le terrain présente une forme allongée du nord au sud et il a une déclivité générale moyenne à faible vers le nord-ouest.


Le caveau/magasin est principalement composé de 5 volumes intérieurs :


* Un corps central à emprise carrée avec 2 niveaux en R+0 (rez-de-chaussée) et R+1 (étage) sous toiture monopente incluant un hall de réception, un laboratoire, une réserve, un atelier, une pièce phytosanitaire et des sanitaires, articulés autour d'un escalier nord-est.


* Une aile ouest à emprise rectangulaire avec 1 niveau en R+0 semi-enterré sous toiture monopente incluant un cuvier.


* Une aile est à emprise rectangulaire avec 2 niveaux en R+0 enterré et R+1 sous toiture bipente incluant un caveau de vente, un bureau, des réserves et un logement.


* Une aile sud à emprise rectangulaire avec 2 niveaux en R+0 enterré et R+1 sous toiture bipente incluant un local de stockage et un garage.


* Un bloc sud-est à emprise carrée avec 1 niveau en R+0 enterré sous toiture-terrasse incluant un chai.


Le bâtiment possède les volumes extérieurs suivants :


* un bloc au sud-ouest de l'aile ouest incluant un local technique.

* une aire à marc au sud du bloc ci-dessus.

* une coursive contre la façade sud de l'aile ouest sous toiture monopente.

* une terrasse au sud-est de l'aile est.

* un jardin en talus au nord-est de l'aile est.


La construction est entourée d'une plateforme de circulation des véhicules délimitée par une haie.


Le rapport de reconnaissance de structure fait état des désordres suivants qui affectent actuellement le bâti du caveau/magasin :


* fléchissement et fissurations du plancher haut du R+0 du magasin.


b - Projet


Les principaux travaux de gros-œuvre prévus sont répartis en 6 zones :


1 - Réhabilitation et extension du caveau/magasin.

2 - Construction de logements du personnel.

3 - constructions de garages agricoles et d'une aire de lavage.

4 - Reconstruction de la bastide.

5 - Reconstruction de la piscine.

6 - Réhabilitation de la bergerie en salle de sport.

Les travaux de second-œuvre suivants sont également prévus :


Rénovation de la dépendance.

Réaménagements paysagers, des voiries et des réseaux.

Rénovation du court de tennis.

Zone 1 Caveau/magasin


Restructuration des volumes intérieurs existants


Corps central


R+0 : modification du hall avec l'ajout de sas, locaux et sanitaires, remplacement et déplacement de l'escalier, installation d'un ascenseur.

R+1 : réaménagement en salle de réunion, office et dégagements.


* Aile est :

R+0 : rénovation du caveau, déplacement du bureau, aménagement d'un local de rangement, installation d'un escalier.

R+1 : modification du logement en salle de dégustation et coursives.


* Aile sud :

R+1 : modification du garage en salle polyvalente, extensions par l'ajout de nouveaux volumes intérieurs :


* Prolongement de l'aile ouest :

R+0 : cuvier supplémentaire, porche avec un quai de déchargement.

R+1 : mezzanine et bureau.


* Création d'un bloc sud-ouest :

R+0 : salles de stockages, local technique et salle de préparation de commande. extensions par création de volumes extérieurs :


* Corps central :

R+0 : parvis.


* Aile est :

R+0 : jardin,

R+1 : terrasses haute et basse.


* Bloc sud-ouest :

R+0 : locaux techniques.

R+1 : reconstruction et prolongement de la coursive, abri à pressoir et cour technique, réaménagement des abords par création de voirie :


* Voie de circulation de véhicules périphérique.



B - Atelier de broyage de déchets à Port-la-Nouvelle



a - Existant


La propriété est occupée par un bâtiment industriel aménagé en atelier de broyage de déchets solides équipé de silos de stockage, de structures de support de matériels, de lignes de machineries, et d'équipements et réseaux divers.

Les structures intérieures sont majoritairement constituées des technologies constructives suivantes :

Silos


* Parois et éléments en béton armé, structures de support de matériels

* Ossatures à poteaux et planchers en acier.


Paroi horizontale sur terre-plein

* Dallage en béton armé bétonné sur graves non traitées compactées.


Soubassement


* Longrines en béton armé coffrées et bétonnées sur site.


Fondations

* Profondes en micropieux forés armés de tubes en acier noyés dans un coulis de ciment injecté sous pression à massifs en béton armé bétonnés en fouilles de terrassement.


b - Projet


Les principaux travaux ci-après sont prévus.

Ajout de structures de support de matériels

* Création de 12 fondations pour 3 filtres.

* Création d'un radier l'alimentation d'élévateurs.

* Création de 2 fondations pour un bungalow électrique.

* Construction d'ossatures à poteaux et planchers.

* Pose de matériels.

Installation et/ou renouvellement de machineries


* Montage de châssis.

* Pose d'équipements et de réseaux.

Comments


bottom of page