top of page

Piscine


A - Bassin à Castelnau-le-Lez



a - Existant


La parcelle est entourée de propriétés de logements individuels au nord et au sud, et elle bordée par un bois à l'ouest et une voie véhiculaire publique à l'est (allée des Ifs).

Elle est accessible aux véhicules et aux piétons depuis la chaussée publique par un portail et un portillon implanté au nord-est.

Le terrain présente une forme trapézoïdale. Il a une déclivité générale moyenne vers le nord.

La propriété est occupée par une maison à emprise quasi-carrée implantée au centre-est et qui ne présente pas de mitoyenneté.

La maison est principalement composée de 3 niveaux en sous-sol partiel, rez-de-jardin et étage sous toitures en pentes, avec terrasses semi-couvertes.

Une voie privée longe la maison au nord et permet au véhiculaire d'accéder au garage.

Des cheminements, escaliers et jardinières bordent les autres façades de la maison.

La surface restante de la surface de la propriété est constituée d'un jardin naturellement végétalisé et arboré.


b - Projet


Le projet prévoit la construction d’une piscine implantée au sud-ouest de la propriété, composée des ouvrages suivants :


* Un bassin principal de forme quasi-rectangulaire avec marches immergées à l'ouest.

* Un bac de débordement positionné au nord du bassin.

* Un local technique implanté à l'est du bassin, avec escalier d'accès au nord.

* Une plage-terrasse qui borde le sud du bassin, prolongée jusqu'à la terrasse existante au sud de la maison.

* Un muret de soutènement qui longe le sud de la plage-terrasse.

Les structures et leurs revêtements seront majoritairement constitués des technologies constructives suivantes (à confirmer par le maître d'œuvre) :

Bassin et bac


Parois verticales enterrées


* Murs en maçonnerie armée de blocs de béton aggloméré à bancher de béton sur site, à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires, recevant un enduit de cuvelage coloré en face intérieure.


Paroi horizontale


* Radier en béton armé bétonné sur graves non traitées compactées sur plate-forme de terrassement, supportant des marches d'escalier et recevant un enduit de cuvelage et un revêtement en carrelage collé.

Local technique


Paroi horizontale haute


* Planchers "poutrelles-hourdis" à éléments préfabriqués composés de poutrelles en béton précontraint et d'entrevous en p.v.c., et à élément exécuté sur site composé d'une dalle en béton armé bétonnée par-dessus, à chaînages périphériques en béton armé, ou dalle pleine en béton armé coffrée et bétonnée sur site, supportant un revêtement en carrelage sur plots.


Eléments horizontaux


* Relevés de rives en maçonnerie armée de blocs de béton aggloméré à bancher de béton sur site et/ou coffrés et bétonnés sur site.


Circulations verticales

* Escalier à volée droite avec paillasse et marches en béton armé coffrées et bétonnées sur site.


Parois verticales


* Murs en maçonnerie armée de blocs de béton aggloméré à bancher de béton sur site, à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires, recevant un enduit minéral.


Paroi horizontale basse


* Radier en béton armé bétonné sur graves non traitées compactées sur plate-forme de terrassement.

Plage-terrasse et muret de soutènement


Paroi horizontale


* Planchers "poutrelles-hourdis" à éléments préfabriqués composés de poutrelles en béton précontraint et d'entrevous en p.v.c., et à élément exécuté sur site composé d'une dalle en béton armé bétonnée par-dessus, à chaînages périphériques en béton armé, ou dalle pleine en béton armé bétonnée sur plate-forme de terrassement, supportant un revêtement en carrelage sur plots.


Eléments horizontaux


* Relevés de rives en maçonnerie armée de blocs de béton aggloméré à bancher de béton sur site et/ou coffrés et bétonnés sur site.


Paroi verticale


* Muret en maçonnerie armée de blocs de béton aggloméré à bancher de béton sur site, à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires, recevant un enduit minéral.


Fondations


* Superficielles en semelles filantes en béton armé bétonnées en tranchées de terrassement.



B - Bassin à Clapiers



a - Existant


La parcelle est située dans un quartier urbain.

Elle est enclavée par 2 propriétés de logements individuels d'est en ouest, et bordée du nord au sud par 2 voies véhiculaires publiques.

Le terrain présente une forme trapézoïdale et sa topographie a une déclivité forte vers le sud.

La propriété est occupée en quasi-totalité par une maison "de ville" ancienne de logement individuel à emprise en "L" alignée sur la voie.

La maison est accessible aux véhicules et aux piétons depuis la chaussée par des entrées en façades nord.


Elle est principalement composée de 2 volumes intérieurs à emprises trapézoïdales sous combles à toitures bi pentes :


* Un corps principal à l'ouest qui comporte 2 niveaux en R+0 (rez-de-chaussée) et R+1 (étage).

* Un corps secondaire au centre avec 3 niveaux en R-1 (sous-sol), R+0 (rez-de-chaussée) et R+1 (étage).


Elle dispose du volume extérieur suivant :


* Une terrasse qui longe la façade sud du corps principal, accessible depuis le R+0.


Ses abords sont les suivants :


* Un jardin qui occupe le sud-est de la propriété, avec des jardinières plantées à plusieurs niveaux, desservi par 2 escaliers : 2 volées depuis le R+0 du corps secondaire et une volée depuis la chaussée.

* Une aire de stationnement implantée au nord du corps secondaire et du jardin,

* Un mur de soutènement en aval du jardin et un muret qui le délimite de l'aire.

Les désordres apparents suivants affectent actuellement le bâti :

* Fissurations du mur de façade sud du corps principal.

* Oxydation de poutrelles du plancher de la terrasse.


b - Projet

Le projet prévoit les principaux travaux ci-après.

Installation d'une pergola sur la terrasse


* Montage d'une ossature à montants et traverses supportant des couvertures en panneaux à cadres et lames orientées recevant des bardages et intégrant des panneaux coulissants à cadres et profils parallèles reliés par des réseaux de câbles longitudinaux.

Réaménagement du jardin


Déconstruction


* Démolition des jardinières et des escaliers.


Création d'une piscine


* Un bassin semi-enterré à emprise en "L" implanté au centre du jardin.

* Une plage-terrasse implantée au "creux" du "L".


Aménagement de circulations


* Un cheminement au nord de plain-pied avec la plage-terrasse.

* Un cheminement au sud de plain-pied avec le R-1.

* Un accès au cheminement nord depuis le R+0 par une cage d'escalier à 2 volées.

* Un accès à la plage-terrasse depuis la chaussée par un escalier à une volée.

* Un accès au cheminement sud depuis la plage-terrasse par un escalier à une volée.


Aménagements paysagers


* Des jardinières et des banquettes à plusieurs niveaux au nord et à l'est de la piscine.

* Une plateforme enherbée au sud de plain-pied avec le R-1.

Pour le réaménagement du jardin Les structures et leurs revêtements seront majoritairement constitués des technologies constructives suivantes (à confirmer par le maître d'œuvre) :

Parois horizontales sur terre-plein


* Dallages en béton armé bétonnés sur couches de forme en graves compactées régalées sur géotextile anti-contaminant posé sur plateformes de terrassement, supportant un revêtement scellé sur chape ou sans revêtement de sol ou (selon étude géotechnique).

* Dalles pleines en béton armé bétonnées sur terreplein avec éventuellement des panneaux de carton alvéolaire biodégradable interposés sur plateformes de terrassement.


Circulations verticales


* Escaliers à volées droites avec paillasse et marches en béton armé coffrées et bétonnées sur site.


Parois verticales de la cage d'escalier


* Murs en maçonnerie de blocs de béton aggloméré creux hourdés au mortier courant de ciment gâché sur site à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires recevant sur chaque face un enduit en mortier de chaux-ciment.


Parois verticales du bassin et des jardinières


* Murs enterrés en maçonnerie armée de blocs de béton aggloméré à bancher de béton sur site et/ou voiles en béton armé coffrés et bétonnés sur site, à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires, recevant en face extérieure un enduit en mortier de chaux-ciment ou un parement en pierre, en face enterrée un enduit d'imperméabilisation bitumineux protégé d'une nappe drainante en polyéthylène avec un réseau périphérique de drain "routier" à tuyau en p.v.c. rigide perforé, et en face immergée un enduit de cuvelage.


Soubassements


(Selon étude géotechnique)

* Longrines en béton armé bétonnées en fouilles de terrassement.


Fondations


* Superficielles en semelles filantes et/ou isolées en béton armé sur "gros" béton non armé bétonnées en fouilles de terrassement, et en radier en béton armé bétonnés sur plateformes de terrassement recevant en surface un enduit de cuvelage, ou (selon étude géotechnique).

* Semi-profondes en puits en béton armé sur "gros" béton non armé bétonnées en fouilles de terrassement, ou (selon étude géotechnique).

* Profondes en micropieux forés armés de tubes en acier noyés dans un coulis de ciment injecté sous pression à massifs en béton armé bétonnés en fouilles de terrassement.

Comentarios


bottom of page