top of page

Maison individuelle


A - Villa Sun Beach à Agde




a - Existant

La parcelle est située dans un quartier de résidence de logements individuels et collectifs.

Elle est entourée par des clôtures à murets grillagés.

La propriété est accessible aux piétons au nord-ouest par une voie privée de servitude depuis un portail implanté au nord contre la chaussée publique.

Le terrain présente une forme quasi-rectangulaire allongée du nord au sud, et sa topographie a une déclivité quasi-nulle.

Il est actuellement occupé par une maison en limite de propriété nord et il est naturellement végétalisé et peu arboré.


b - Projet

Le projet prévoit la construction de logement individuel suivante :


Une maison implantée au centre de la propriété et qui présente une mitoyenneté au nord de la limite de propriété est.


Elle est principalement composée de 2 volumes intérieurs sous toitures-terrasses inaccessibles :


* Un corps principal au centre à emprise quasi-rectangulaire allongée du nord au sud avec 2 niveaux en R+0 (rez-de-chaussée) et R+1 (étage) incluant les pièces de jour en R+0 et les pièces de nuit en R+1, articulées autour d'un escalier implanté au centre-ouest.


* Un bloc secondaire au nord-est à emprise quasi-carrée avec 1 niveau en R+0 incluant un garage.


Le corps principal possède les volumes extérieurs suivants :


* 2 niveaux de terrasses accessibles au sud

* Un auvent qui prolonge la toiture-terrasse au sud.

* Un perron au nord-ouest couvert par un auvent.


Les abords de la maison sont constitués de divers ouvrages :


* Une piscine à emprise rectangulaire allongée d'est en ouest implantée au sud

* Un fossé de rétention d'eau qui longe la façade ouest du corps principal

* Une rampe implantée contre un portail à l'entrée de la propriété permet aux véhicules d'accéder au garage depuis la voie privée

* une cour au nord du bloc secondaire

* un jardin peu arboré au sud


Une pelouse occupe le reste de la propriété autour de la maison.


Les clôtures existantes sont conservées.

Les structures et leurs revêtements seront majoritairement constitués des technologies constructives suivantes (à confirmer par le maître d'œuvre) :


Maison


Parois horizontales


* Planchers "poutrelles-hourdis" à éléments préfabriqués composés de poutrelles en béton précontraint et d'entrevous en plastique, bois ou polystyrène (à définir par étude thermique), et à éléments exécutés sur site composés de dalles en béton armé bétonnées par-dessus, à chaînages périphériques coffrés par planelles et chevêtres de trémie coffrés en béton armé noyés dans l'épaisseur des planchers, supportant en toitures-terrasses une couche d'isolation thermique revêtue d'une membrane d’étanchéité protégée par gravillons ou autoprotégée, en terrasses accessibles une couche d'isolation thermique revêtue d'une membrane d’étanchéité recevant des plots supportant des dalles en grès cérame, recevant en intérieur un revêtement en carrelage scellé sur chape, et suspendant en plafonds intérieurs des plaques de plâtre cartonnées revêtues de peinture.

* Porte-à-faux de terrasses et auvents en dalles pleines en béton armé coffrées et bétonnées sur site.


Circulations verticales


* Escalier à volée balancée avec paillasse et marches en béton armé coffrées et bétonnées sur site.


Eléments horizontaux

* Acrotères, garde-corps, relevés en maçonnerie armée de blocs de béton aggloméré à bancher de béton sur site et/ou en béton armé coffrés et bétonnés sur site.


* Poutres en béton armé coffrées et bétonnées sur site, ou semi-préfabriquées sur site, ou en béton précontraint standardisées semi-préfabriquées en usine retombées sous, retroussées sur, ou noyées dans l'épaisseur des planchers recevant sur leurs faces visibles le même revêtement que les parois verticales.


Eléments verticaux


* Poteaux en béton armé coffrés et bétonnés sur site, ou intégrés dans des "boisseaux" de maçonnerie recevant le même revêtement que les parois verticales.


Parois verticales de façades


* Murs en maçonnerie de blocs de béton aggloméré creux hourdés au mortier courant de ciment gâché sur site.

Ou

Murs en maçonnerie de blocs de briques de terre cuite creuses hourdés au mortier-colle de ciment adjuvanté prédosé en usine (à définir par étude thermique), à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires en béton armé intégrés aux blocs.


* Linteaux en béton armé intégrés dans des blocs de maçonnerie à section en "U", ou coffrés sur site et/ou semi-préfabriqués, recevant en face extérieure un enduit en mortier de chaux-ciment ou un parement en pierre et en doublage intérieur des plaques de plâtre cartonnées sur ossature en aluminium intégrant une couche d'isolation thermique revêtues de peinture.


Parois verticales de refends


* Murs en maçonnerie de blocs de béton aggloméré creux hourdés au mortier courant de ciment gâché sur site ou prédosé en usine,

à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires en béton armé intégrés aux blocs.


* Linteaux en béton armé intégrés dans des blocs de maçonnerie à section en "U", ou coffrés sur site et/ou semi-préfabriqués, recevant un enduit en mortier de ciment revêtu de peinture.


(Les cloisons sont en plaques de plâtre cartonnées sur ossature aluminium.)


Soubassement


* Murs en maçonnerie armée de blocs de béton aggloméré à bancher de béton sur site, à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires recevant en face enterrée un enduit d'étanchéité bitumineux protégé d'une nappe drainante en polyéthylène avec un réseau périphérique de drain "routier" à tuyau en p.v.c. rigide perforé, et en face intérieure un enduit en mortier de ciment.


Fondations


* Superficielles en semelles filantes et/ou isolées en béton armé sur "gros" béton non armé bétonnées en fouilles de terrassement.


Piscine


Parois verticales


* Murs en maçonnerie armée de blocs de béton aggloméré à bancher de béton sur site, à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires, recevant en face intérieure un enduit de cuvelage et un revêtement en carrelage collé.


Paroi horizontale


* Radier en béton armé bétonné sur plate-forme de terrassement recevant le même revêtement que les parois verticales.



B - Villa à Faugères




a - Existant


La parcelle est entourée de propriétés de logements individuels.

Elle est bordée par une voie véhiculaire publique au sud chemin de la Marbrière), des murs de clôture d'est en ouest, et un bois au nord-ouest.

Elle est accessible aux véhicules et aux piétons depuis la chaussée publique par une voie privée.

Le terrain présente une forme en "L" ouvert vers le sud-est. Il a une déclivité générale moyenne vers le sud.

La propriété est entièrement occupée par un terrain peu arboré.

b - Projet


Les structures et leurs revêtements seront majoritairement constitués des technologies constructives suivantes (à confirmer par l'entreprise de gros-œuvre) :

Parois horizontales

* Planchers "poutrelles-hourdis" à éléments préfabriqués composés de poutrelles en béton précontraint et d'entrevous en bois ou polystyrène, et à éléments exécutés sur site composés de dalles en béton armé bétonnées par-dessus, à chaînages périphériques coffrés par planelles et chevêtres de trémie coffrés en béton armé noyés dans l'épaisseur des planchers, supportant une couche d'isolation thermique revêtue d'une membrane d’étanchéité bitumineuse protégée d'une couche de gravillons en toitures et un revêtement en carrelage scellé sur chape en intérieur, et suspendant des plaques de plâtre cartonnées revêtues de peinture en plafonds.


Circulations verticales


* Escaliers à volée balancée avec paillasses et marches en béton armé coffrées et bétonnées sur site.


Eléments horizontaux


* Acrotères et relevés en maçonnerie armée de blocs de béton aggloméré à bancher de béton sur site et/ou coffrés et bétonnés sur site.

* Poutres en béton précontraint standardisées semi-préfabriquées en usine retombées sous l'épaisseur des planchers.


Eléments verticaux

* Poteaux en béton armé coffrés et bétonnés sur site, ou intégrés dans des "boisseaux" de maçonnerie recevant le même revêtement que les parois verticales.


Parois verticales de façades et de refends


* Murs en maçonnerie de blocs de béton aggloméré intégrant à âme isolante hourdés au mortier-colle de ciment adjuvanté prédosé en usine, à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires en béton armé intégrés aux blocs.

* Linteaux en béton armé intégrés dans des blocs de maçonnerie à section en "U", ou coffrés sur site et/ou semi-préfabriqués, recevant un enduit en mortier de chaux-ciment en face extérieure de façades et des plaques de plâtre cartonnées sur ossature en aluminium intégrant une couche d'isolation thermique en doublage intérieur de façades et recevant un enduit en mortier de ciment en refends.

(Les cloisons sont en plaques de plâtre cartonnées sur ossature aluminium.)

Soubassement (suivant fondations)


* Longrines en béton précontraint standardisées semi-préfabriquées en usine recevant un enduit d'imperméabilisation bitumineux protégé d'une nappe drainante en polyéthylène en face enterrée avec un réseau périphérique de drain à tuyau en p.v.c. rigide perforé enfoui dans une grave et connecté à des regards de visite.


Fondations

* Superficielles en semelles isolées en béton armé sur "gros" béton non armé bétonnées en fouilles de terrassement.



C - Villa à Aniane




a - Existant


La parcelle est bordée par une voie publique au sud et par d'autres propriété autour.

Le terrain a une déclivité quasi-nulle. Il est accessible depuis la chaussée par un portail et un portillon qui empiète sur la propriété au sud-ouest.

Il est arboré, gazonné et dépourvu de construction existante.

b - Projet


Le projet prévoit la construction d'une maison de logement individuel en rez-de-chaussée qui ne présente pas de mitoyenneté.

Elle est implantée au nord de la propriété et principalement composée de 3 ailes :

* Un corps principal à l'est du terrain, à géométrie parallélépipédique avec toiture quadripente, incluant un garage sur terre-plein à l'est et une partie habitable sur vide-sanitaire à l'ouest.

* Un bloc secondaire en limite de propriété ouest relié au corps-principal par un couloir, à géométries quasi-cubiques avec toitures-terrasses et auvent au sud, qui prolongent la surface habitable sur vide-sanitaire.

* Un abri au sud du garage, à géométrie quasi-cubique avec toiture-terrasse, façade ouest et poteau sud-est.


Une rampe implantée au sud-est du terrain permet d'accéder à l'abri depuis la chaussée, et une terrasse semi-couverte par une pergola borde le sud de la surface habitable.

Une piscine occupe le sud de la propriété avec une plage-terrasse à l'ouest et un jardin à l'est.

Les structures et leurs revêtements seront majoritairement constitués des technologies constructives suivantes (à confirmer par le maître d'ouvrage) :


Corps principal, bloc secondaire et abri


Toiture


* Charpente moderne en bois à fermettes industrielles, recevant une couverture de tuiles "canal" en terre cuite, et suspendant un plafond en plaques de plâtre cartonnées revêtues d'une peinture.

Parois horizontales

* Planchers "poutrelles-hourdis" à éléments préfabriqués composés d'entrevous en béton en toitures-terrasses et d'entrevous en polystyrène sur vide-sanitaire, à éléments exécutés sur site composés de poutrelles en béton armé, et dalles en béton armé bétonnées sur les entrevous et à chaînages périphériques noyés dans l'épaisseur des planchers, recevant un revêtement en carrelage scellé sur chape.

* Dallage en béton armé sur graves non traitées compactées en sol de garage.


Eléments horizontaux

* Poutres en béton armé coffrées ou préfabriquées sur site ou en béton précontraint standardisées préfabriquées en usine, retombées sous, retroussées sur, ou noyées dans l'épaisseur du plancher.

Eléments verticaux

* Poteaux en béton armé intégrés dans des "boisseaux" de maçonnerie.


Parois verticales


* Murs de façades et intérieurs en maçonnerie de blocs de briques de terre cuite creuses hourdés au mortier courant de ciment gâché sur site ou prédosé en usine, à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires en béton armé intégrés aux blocs ou coffrés, linteaux en béton armé intégrés dans des blocs de maçonnerie à section en "U" ou coffrés et/ou préfabriqués, chaînages horizontaux d'arase de mur béton armé intégrés dans des blocs de maçonnerie à section en "U", et sommiers éventuels en béton armé coffrés (pour reprendre les pannes de charpente), recevant un enduit extérieur en mortier de chaux-ciment, et un doublage intérieur en plaque de plâtre cartonnées sur ossature aluminium intégrant une isolation en fibre de bois.

(Les cloisons sont en plaques de plâtre cartonnées sur ossature aluminium.)


Fondations

* Semelles filantes et isolées en béton armé sur "gros" béton non armé,

* Longrines enterrées en béton armé.


Rampe et terrasse


Parois horizontales

* Dallage en béton armé sur graves non traitées compactées, recevant un revêtement en carrelage scellé sur chape.


Piscine


Parois verticales

* Murs enterrés en maçonnerie de blocs de béton aggloméré armés à bancher en béton, à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires en béton armé intégrés aux blocs, recevant un enduit de cuvelage et un revêtement en carrelage collé.


Fondations

* Radier en béton armé sur terre-plein, à chaînages périphériques noyés dans son épaisseur.



D - Villa au Bousquet-d'Orb


a - Existant


La parcelle est bordée par une voie publique à l'est (Chemin des Broutes) et entourée de bois dans les autres directions.

Le terrain a une déclivité moyenne vers l'est. Il est accessible depuis la chaussée par l’est.

Il est naturellement végétalisé et arboré et dépourvu de construction existante.


b - Projet


Le projet prévoit la construction d'une maison de logement individuel en rez-de-jardin sur rez-de-chaussée semi-enterré qui ne présente pas de mitoyenneté.

La maison est implantée au nord-est de la propriété.


Elle est principalement composée de 3 ailes avec toitures-terrasses :

* Un corps principal à géométrie polygonale au centre, incluant un séjour à l'ouest, et à l'est, une cage d'escalier, une cuisine et une salle d'eau.

* Un bloc secondaire à géométrie quasi-cubique au sud, incluant des chambres, une salle de bain et un garage.

* Un bloc tertiaire à géométrie parallélépipédique au nord-ouest, incluant une suite parentale.

Une piscine est accolée à la façade sud-ouest du corps principal, et sa plage-terrasse borde les façades est et sud-est.

En amont de la plage-terrasse, un talus à pente moyenne est prévu.

Une rampe implantée à l'est du terrain sur un remblai permet d'accéder aux entrées en façade est depuis la chaussée et surplombe la voie publique.

En aval de la rampe, une paroi verticale de soutènement du remblai est implantée contre la chaussée.

Les structures et leurs revêtements seront majoritairement constitués des technologies constructives suivantes (à confirmer par le maître d'ouvrage) :

Maison


Parois horizontales

* Planchers "poutrelles-hourdis" à éléments préfabriqués composés de poutrelles en béton précontraint et d'entrevous en plastique, bois ou polystyrène (à définir par étude thermique), et à éléments exécutés sur site composés de dalles en béton armé bétonnées par-dessus, à chaînages périphériques coffrés par planelles et chevêtres de trémie coffrés en béton armé noyés dans l'épaisseur des planchers, supportant en toitures-terrasses une couche d'isolation thermique revêtue d'une membrane d’étanchéité protégée par gravillons ou autoprotégée, en terrasses accessibles une couche d'isolation thermique revêtue d'une membrane d’étanchéité recevant des plots supportant des dalles en grès cérame, recevant en intérieur un revêtement en carrelage scellé sur chape, et suspendant en plafonds intérieurs des plaques de plâtre cartonnées revêtues de peinture.

* Porte-à-faux de terrasses et auvents en dalles pleines en béton armé coffrées et bétonnées sur site.

Circulations verticales

* Escalier à volée droite avec paillasse et marches en béton armé coffrées et bétonnées sur site ou préfabriquées en usine.

Parois horizontales basses de rez-de-chaussée

* Dallage en béton armé bétonné sur graves non traitées compactées,

Ou

* Dalles pleines en béton armé bétonnées sur terreplein, supportant un revêtement en carrelage scellé sur chape ou laissées nues en garage.

Eléments horizontaux

* Acrotères en maçonnerie armée de blocs de béton aggloméré à bancher de béton sur site.

* Poutres en béton armé coffrées et bétonnées sur site, ou semi-préfabriquées sur site, ou en béton précontraint standardisées semi-préfabriquées en usine, retombées sous, retroussées sur, ou noyées dans l'épaisseur des planchers.

Eléments verticaux

* Poteaux en béton armé intégrés dans des "boisseaux" de maçonnerie, ou isolés.


Parois verticales de façades et de refends

* Murs en maçonnerie de blocs de béton aggloméré creux ou de blocs de briques de terre cuite creuses hourdés au mortier courant de ciment gâché sur site ou prédosé en usine, à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires en béton armé intégrés aux blocs.

* Linteaux en béton armé intégrés dans des blocs de maçonnerie à section en "U", ou coffrés sur site et/ou semi-préfabriqués.

* Chaînages horizontaux en béton armé intégrés dans des blocs de maçonnerie à section en "U" en arase, recevant un enduit en mortier de chaux-ciment en face extérieure de façades et des plaques de plâtre cartonnées sur ossature aluminium intégrant une isolation en laine de roche ou de bois en doublage intérieur de façades, et recevant un enduit en mortier de ciment en refends.


Parois verticales enterrées

* Murs enterrés en maçonnerie armée de blocs de béton aggloméré à bancher de béton sur site, à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires.

Ou

* Voiles en béton armés coffrés et bétonnés sur site, ou à peaux extérieures armées et assemblées en usine à bancher de béton sur site, à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires, recevant un enduit d'imperméabilisation bitumineux protégé d'une nappe drainante en polyéthylène en face enterrée, et des plaques de plâtre cartonnées sur ossature aluminium intégrant une isolation en laine de roche ou de bois en doublage intérieur.

(Les cloisons sont en plaques de plâtre cartonnées sur ossature aluminium.)


Fondations

* Longrines en béton armé coffrées et bétonnées sur site, ou semi-préfabriquées sur site, ou en béton précontraint standardisées semi-préfabriquées en usine.

* Semelles filantes et isolées en béton armé sur "gros" béton non armé bétonnées en fouilles de terrassement.

Piscine

Parois horizontales de plage-terrasse

* Dallage en béton armé bétonné sur graves non traitées compactées, supportant un revêtement en carrelage scellé sur chape.


Parois verticales

* Murs enterrés en maçonnerie armée de blocs de béton aggloméré à bancher de béton sur site, à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires, recevant un enduit de cuvelage et un revêtement en carrelage collé.


Fondations

* Radier en béton armé bétonné sur terre-plein, à chaînages périphériques noyés dans son épaisseur.

Rampe

Parois horizontales

* Dalles pleines en béton armé bétonnées sur terreplein

Parois verticales


* Murs enterrés en maçonnerie armée de blocs de béton aggloméré à bancher de béton sur site, à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires.


Fondations

* Longrines en béton armé coffrées et bétonnées sur site, ou semi-préfabriquées sur site, ou en béton précontraint standardisées semi-préfabriquées en usine.

* Semelles filantes et isolées en béton armé sur "gros" béton non armé bétonnées en fouilles de terrassement.


Soutènement

Parois verticales

* Murs enterrés en maçonnerie armée de blocs de béton aggloméré à bancher de béton sur site, à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires, recevant un enduit en mortier de chaux-ciment en face extérieure.

Fondations

* Semelles filantes en béton armé sur "gros" béton non armé bétonnées en fouilles de terrassement.



E - Villa à Saint-Gély-du-Fesc





a - Existant

La parcelle est entourée de propriété de logements individuels et un bois au sud-ouest. Elle présente une forme en « L » s’ouvrant vers le sud-est.

Elle est accessible aux véhicules et aux piétons par un portail au sud-est depuis une voie privée en impasse.

Le terrain a une déclivité vers le sud moyenne en général et forte au nord. Il est dépourvu de construction existante et partiellement végétalisé et arboré.


b - Projet


Le projet prévoit la construction d'une maison de logement individuel qui ne présente pas de mitoyenneté.


La maison est implantée au nord de la propriété. Elle est principalement composée d'un bloc à géométrie polygonale en frome de "L retourné" sur 3 niveaux sous toitures-terrasses :


* Rez-de-chaussée incluant le garage, les caves et le cellier.

* Rez-de-jardin accueillant les pièces à vivre, une suite parentale et un pool-house.

* Etage en attique comportant les chambres.


Une piscine de forme rectangulaire est implantée au sud de la maison, et sa plage-terrasse accessible depuis le rez-de-jardin borde les façades sud-est et sud-ouest.


La plage-terrasse est semi-couverte par la toiture-terrasse du rez-de-jardin prolongée en auvent.

Une rampe prolongée par une voie sont implantées au sud-ouest du terrain et permettent aux véhicules d'accéder à l'entrée du garage en façade sud-ouest depuis le portail.

Contre la façade sud-est, un escalier à volée droite dessert à la page-terrasse depuis la rampe.

Un chemin piéton borde les façades nord-ouest et nord-est, et un jardin longe les limites de propriétés nord-est et sud-est.

Des murs de soutènement délimitent la bande de jardin nord-est du chemin piéton, et séparent le jardin au sud de la rampe et de l'impasse.

Les structures et leurs revêtements seront majoritairement constitués des technologies constructives suivantes (à confirmer par le maître d'ouvrage) :

Maison


Parois horizontales hautes


* Planchers "poutrelles-hourdis" à éléments préfabriqués composés de poutrelles en béton précontraint et d'entrevous en béton, p.v.c. ou polystyrène, et à éléments exécutés sur site composés de dalles en béton armé bétonnées par-dessus, à chaînages périphériques et chevêtres de trémie en béton armé noyés dans l'épaisseur des planchers, supportant une couche d'isolation thermique revêtue d'une membrane d’étanchéité bitumineuse protégée d'une couche de gravillons en toitures et un revêtement en carrelage scellé sur chape en intérieur, et suspendant des plaques de plâtre cartonnées revêtues de peinture en plafonds.

Circulations verticales

* Escaliers à volées balancée et droite avec paillasse et marches en béton armé coffrées et bétonnées sur site ou préfabriquées en usine.


Parois horizontales basses de rez-de-chaussée :


* Dalles pleines en béton armé bétonnées sur terreplein, supportant un revêtement en carrelage scellé sur chape ou laissées nues en garage.


Eléments horizontaux


* Acrotères en maçonnerie armée de blocs de béton aggloméré à bancher de béton sur site.

* Poutres en béton armé coffrées et bétonnées sur site, ou semi-préfabriquées sur site, ou en béton précontraint standardisées semi-préfabriquées en usine, retombées sous, retroussées sur, ou noyées dans l'épaisseur des planchers.


Eléments verticaux


* Poteaux en béton armé intégrés dans des "boisseaux" de maçonnerie, ou isolés.

Parois verticales de façades et de refends :


* Murs en maçonnerie de blocs de béton aggloméré creux ou de blocs de briques de terre cuite creuses hourdés au mortier courant de ciment gâché sur site ou prédosé en usine, à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires en béton armé intégrés aux blocs.

* Linteaux en béton armé intégrés dans des blocs de maçonnerie à section en "U", ou coffrés sur site et/ou semi-préfabriqués.

* Chaînages horizontaux en béton armé intégrés dans des blocs de maçonnerie à section en "U" en arase, recevant un enduit en mortier de chaux-ciment ou un parement en pierres en face extérieure de façades et des plaques de plâtre cartonnées sur ossature aluminium intégrant une isolation en laine de roche ou de bois en doublage intérieur de façades, et recevant un enduit en mortier de ciment en refends.


Parois verticales enterrées

* Murs enterrés en maçonnerie armée de blocs de béton aggloméré à bancher de béton sur site, à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires, à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires, recevant un enduit d'imperméabilisation bitumineux protégé d'une nappe drainante en polyéthylène en face enterrée, et n enduit en mortier de ciment en face intérieure.

(Les cloisons sont en plaques de plâtre cartonnées sur ossature aluminium.)

Fondations


* Semelles filantes et isolées en béton armé sur "gros" béton non armé bétonnées en fouilles de terrassement.

Piscine

Parois horizontales de plage-terrasse :


* Dalles pleines en béton armé bétonnées sur terreplein, supportant un revêtement en carrelage scellé sur chape.


Parois verticales

* Murs enterrés en maçonnerie armée de blocs de béton aggloméré à bancher de béton sur site, à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires, recevant un enduit de cuvelage et un revêtement en carrelage collé.


Fondations

* Radier en béton armé bétonné sur terre-plein, à chaînages périphériques noyés dans son épaisseur.

Soutènement

Parois verticales

* Murs enterrés en maçonnerie armée de blocs de béton aggloméré à bancher de béton sur site, à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires, recevant un parement en pierres en face extérieure.

Fondations

* Semelles filantes en béton armé sur "gros" béton non armé bétonnées en fouilles de terrassement.

Voie privée

Parois horizontales

* Dalles pleines en béton armé bétonnées sur terreplein



F - Villa à Castelnau-le-Lez



a - Existant


La parcelle est bordée par un bois au nord-est et au nord, une voie privée au nord-ouest, une école à l'ouest, et un terrain de propriété de logement individuel au sud, et une voie publique en impasse à l'est. Le terrain présente une forme polygonale. La propriété est accessible aux véhicules et aux piétons depuis la chaussée.

Le terrain a une déclivité faible vers le sud. Il est densément végétalisé et arboré. Un muret de clôture est implanté en limite de propriété ouest.

Un mur de soutènement délimite la propriété au nord.


b - Projet

Le projet prévoit la construction d'une maison de logement individuel qui ne présente pas de mitoyenneté et est implantée au centre de la propriété.


Elle est principalement composée de 2 blocs à géométries polygonales sous toitures-terrasses :


* un corps principal à l'ouest avec 1 niveaux sur vide-sanitaire en rez-de-chaussée et étage incluant au rez-de-chaussée les pièces à vivre avec une terrasse et une coursive couverte par le niveau supérieur au sud-ouest et au nord-ouest et un perron abrité par un auvent au sud-est, à l'étage les chambres avec une terrasse et une coursive couverte par la toiture au sud-ouest et au nord-ouest.

* un bloc secondaire à l'est avec 1 niveau en rez-de-chaussée incluant un garage, une salle de sport et un local technique comportant un auvent en façade nord.

Une piscine de forme rectangulaire est enclavée à l'ouest de la maison.

Une aire de stationnement de 2 places est implantée contre la chaussée. Une rampe permet aux véhicules d'accéder au garage depuis un portail positionné contre l'aire.


Un jardin peu arboré occupe le reste de la propriété autour de la maison.

Des murets de clôture sont implantés en limites de propriété sud et est. Une haie vient doubler les clôtures en limites de propriété sud, est et nord.

Les structures et leurs revêtements seront majoritairement constitués des technologies constructives suivantes (à confirmer par le maître d'ouvrage) :


Maison

Parois horizontales

* Planchers "poutrelles-hourdis" à éléments préfabriqués composés de poutrelles en béton précontraint et d'entrevous en béton, p.v.c. ou polystyrène, et à éléments exécutés sur site composés de dalles en béton armé bétonnées par-dessus, à chaînages périphériques et chevêtres de trémie en béton armé noyés dans l'épaisseur des planchers, supportant une couche d'isolation thermique revêtue d'une membrane d’étanchéité bitumineuse protégée d'une couche de gravillons en toiture et un revêtement en carrelage scellé sur chape en intérieur, et suspendant des plaques de plâtre cartonnées revêtues de peinture en plafonds.


Circulations verticales

* Escalier à volée droite avec paillasse et marches en béton armé coffrées et bétonnées sur site ou préfabriquées en usine.


Eléments horizontaux


* Acrotères, garde-corps, relevés, en maçonnerie armée de blocs de béton aggloméré à bancher de béton sur site et/ou coffrés et bétonnés sur site.

* Poutres en béton armé coffrées et bétonnées sur site, ou semi-préfabriquées sur site, ou en béton précontraint standardisées semi-préfabriquées en usine retombées sous, retroussées sur, ou noyées dans l'épaisseur des planchers recevant le même revêtement que les parois verticales.


Eléments verticaux

* Poteaux en béton armé coffrés et bétonnés sur site, ou intégrés dans des "boisseaux" de maçonnerie recevant le même revêtement que les parois verticales.


Parois verticales de façades et de refends


* Murs en maçonnerie de blocs de béton aggloméré intégrant à âme isolante hourdés au mortier-colle de ciment adjuvanté prédosé en usine, à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires en béton armé intégrés aux blocs.

* Linteaux en béton armé intégrés dans des blocs de maçonnerie à section en "U", ou coffrés sur site et/ou semi-préfabriqués.

* Chaînages horizontaux en béton armé intégrés dans des blocs de maçonnerie à section en "U" en arase, recevant un enduit en mortier de chaux-ciment en face extérieure de façades et des plaques de plâtre cartonnées sur ossature en aluminium en doublage intérieur de façades, et recevant un enduit en mortier de ciment en refends.

(Les cloisons sont en plaques de plâtre cartonnées sur ossature aluminium.)


Parois verticales de soubassement

* Murs en maçonnerie armée de blocs de béton aggloméré à bancher de béton sur site, à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires, recevant un enduit d'imperméabilisation bitumineux protégé d'une nappe drainante en polyéthylène en face enterrée avec un réseau périphérique de drain à tuyau en p.v.c. souple annelé et perforé, et un enduit en mortier de ciment en face intérieure.


Fondations

* Superficielles en semelles filantes et/ou isolées en béton armé sur "gros" béton non armé bétonnées en fouilles de terrassement.


Piscine

Parois verticales enterrées

* Murs en maçonnerie armée de blocs de béton aggloméré à bancher de béton sur site, à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires, recevant un enduit de cuvelage et un revêtement en carrelage collé.


Fondations

* Radier en béton armé bétonné sur terre-plein, à chaînages périphériques noyés dans son épaisseur, recevant le même revêtement que les parois verticales.


G - Villa à Béziers



a - Existant


La parcelle est bordée par des trottoirs de voies publiques au nord-est (l'impasse du Docteur Jean Laroze) et au sud-est, et entourée par d'autres propriétés de logements individuels dans les autres orientations.

Le terrain présente une forme quasi-rectangulaire.

La propriété est accessible aux véhicules et aux piétons par un portail au sud depuis la chaussée.

Le terrain a une déclivité quasi-nulle. Il est dépourvu de construction, engazonné et partiellement arboré.

b - Projet


Le projet prévoit la construction d'une maison de logement individuel qui ne présente pas de mitoyenneté. La maison est implantée au centre nord de la propriété.


Elle est principalement composée de 3 blocs à géométrie parallélépipédique sur vide sanitaire et sous toitures bipente :

* Un corps principal au centre avec 2 niveaux en rez-de-chaussée et étage incluant les pièces à vivre composées d'un séjour avec sa terrasse au sud-est, une cuisine, une entrée, un bureau et 2 chambres avec leurs salles d'eau respectives,

* Un bloc secondaire au nord avec 2 niveaux en rez-de-chaussée et mezzanine incluant une chambre parentale avec sa terrasse au sud-est, sa salle d'eau, un dressing, un bureau, le garage et son apprenti au sud-ouest,

* Un abri au sud avec 1 niveau en rez-de-chaussée couvrant une salle à manger.

Une bande de propriété de 4 à 5m de largeur est rétrocédée à l'aménagement public contre la chaussée. Un portail est implanté à 5m de la nouvelle limite de propriété.

Une voie privée qui longe la bande rétrocédée permet d'accéder au garage et abouti sur une aire de stationnements de 2 places pour véhicules légers.

Le terrain engazonné et arboré existant est conservé sur le reste de la propriété. Des haies périphériques délimitent la propriété du sud-ouest au nord.

Les structures et leurs revêtements seront majoritairement constitués des technologies constructives suivantes (à confirmer par le maître d'œuvre) :

Toitures

* Charpentes modernes en bois à fermettes industrielles et traditionnelles en fermes et/ou pannes et chevrons en bois recevant une couverture de tuiles "canal" en terre cuite et suspendant un plafond en plaques de plâtre cartonnées revêtues d'une isolation en laine de roche en face supérieure et d'une peinture en face inférieure.

* Charpente recevant une couverture en tôles ondulées en fibrociment et tuiles "canal" en terre cuite, et suspendant un plafond en plaques de plâtre cartonnées revêtues d'une isolation en laine de roche en face supérieure et d'une peinture en face inférieure.

Parois horizontales

* Planchers "poutrelles-hourdis" à éléments préfabriqués composés de poutrelles en béton précontraint et d'entrevous en béton, p.v.c. ou polystyrène, et à éléments exécutés sur site composés de dalles en béton armé bétonnées par-dessus, à chaînages périphériques et chevêtres de trémie en béton armé noyés dans l'épaisseur des planchers, supportant un revêtement en carrelage scellé sur chape en intérieur, et suspendant des plaques de plâtre cartonnées revêtues de peinture en plafonds.


Circulations verticales


* Escaliers à volées balancée avec paillasse et marches en béton armé coffrées et bétonnées sur site ou préfabriquées en usine.


Eléments horizontaux


* Génoises en terre cuite à 2 rangs.

* Poutres en béton armé coffrées et bétonnées sur site, ou semi-préfabriquées sur site, ou en béton précontraint standardisées semi-préfabriquées en usine, retombées sous, retroussées sur, ou noyées dans l'épaisseur des planchers.


Eléments verticaux


* Poteaux en béton armé coffrés et bétonnés sur site, ou intégrés dans des "boisseaux" de maçonnerie, ou en blocs de pierre de taille.

* Piliers en blocs de pierres de taille hourdés au mortier-colle de ciment et de chaux gâché sur site ou prédosé en usine.


Parois verticales de façades et de refends

* Murs en maçonnerie de blocs de béton aggloméré creux ou de blocs de briques de terre cuite creuses hourdés au mortier courant de ciment gâché sur site ou prédosé en usine, à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires en béton armé intégrés aux blocs.

* Linteaux en béton armé intégrés dans des blocs de maçonnerie à section en "U", ou coffrés sur site et/ou semi-préfabriqués, à encadrements de baies en blocs de pierre éventuels.

* Chaînages horizontaux en béton armé intégrés dans des blocs de maçonnerie à section en "U" en arase, recevant un enduit en mortier de chaux-ciment en face extérieure de façade et des plaques de plâtre cartonnées sur ossature aluminium intégrant une isolation en laine de roche ou de bois en doublage intérieur de façades, et recevant un enduit en mortier de ciment en refends.


Parois verticales de soubassement


* Murs en maçonnerie de blocs de béton aggloméré creux ou de blocs de briques de terre cuite creuses hourdés au mortier courant de ciment gâché sur site ou prédosé en usine, à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires en béton armé intégrés aux blocs, recevant un enduit d'imperméabilisation bitumineux protégé d'une nappe drainante en polyéthylène en face enterrée, et un réseau périphérique de drain à tuyau en p.v.c. souple annelé et perforé.


(Les cloisons sont en plaques de plâtre cartonnées sur ossature aluminium). Ou (dans le cas de fondations semi-profondes ou profondes) :

* Longrines en béton armé coffrées et bétonnées sur site, ou semi-préfabriquées sur site, ou en béton précontraint standardisées semi-préfabriquées en usine.


Fondations (à définir suivant étude géotechnique)


* Superficielles en semelles filantes et/ou isolées en béton armé sur "gros" béton non armé bétonnées en fouilles de terrassement.

ou

* Semi-profondes en puits en béton armé sur "gros" béton non armé bétonnées en fouilles de terrassement.

ou

* Profondes en micropieux forés armés de tubes en acier noyés dans un coulis de ciment injecté sous pression, à massifs en béton armé bétonnés en fouilles de terrassement.

Comments


bottom of page