top of page

Extension par surélévation


A - Villa à Nîmes



a - Existant


La parcelle est située dans un quartier de résidence.

Elle est entourée de propriétés de logements individuels et bordée au nord par une voie véhiculaire publique.

La propriété est accessible aux véhicules et piétons par un portail depuis une servitude de passage en rampe implantée contre la chaussée.

Le terrain présente une forme polygonale allongée du nord au sud, et sa topographie a une déclivité très faible vers le sud-ouest.


Il est occupé par les constructions suivantes qui ne présentent pas de mitoyenneté :


* Une maison implantée au centre.

* Un maset située au nord-ouest de la maison.

* Une piscine installée au sud-est de la maison avec plage-terrasse périphérique et un kiosque au nord-est.

* Un local implanté au sud de la piscine.


Une voie permet aux véhicules d'accéder au nord de la maison depuis le portail.

Des jardins et jardinières arborées occupent le reste de la propriété.

Des murs de clôtures maçonnés délimitent la parcelle.

La maison est principalement composée de 2 volumes intérieurs avec un niveau en R+0 (rez-de-chaussée) :


* un corps principal à l'ouest à emprise rectangulaire sous toiture bipente incluant les pièces de nuit composées de 2 chambres, une lingerie, un bureau et 2 salles de bain.

* un corps secondaire à l'est à emprise carrée sous toiture bipente incluant les pièces de jour composées d'un salon, une cuisine et un cellier.

* un sous-bloc au centre à emprise trapézoïdale sous toiture bipente incluant un hall d'entrée.

* un bloc annexe au nord-est à emprise rectangulaire sous toiture monopente incluant un garage.


Elle dispose des volumes extérieurs suivants :


* Une terrasse au sud du corps principal.

* Une terrasse semi-couverte au sud du corps secondaire.

* Une terrasse au nord-ouest du corps secondaire.

* Un porche au nord du sous-bloc.


Ses abords sont les suivants :


* Une aire de stationnement au nord.

* Une cour à l'ouest.

* Des cheminements et jardinières dispersés autour.


b - Projet


Le projet prévoit les 3 principaux ensembles de travaux suivants :


* Surélévation d'un niveau en R+1 (étage) sur la majeure partie de l'emprise du corps principal au sud, et débords au sud et à l'est.

* Extension du corps secondaire au nord-ouest.

* Rétention d'eau pluviale par création d'un bassin au sud de la propriété.

Ces travaux se décomposent en taches et ouvrages ci-dessous.

Surélévation


Déconstruction de toiture


* Dépose partielle de plafond et de couverture,

* Démontage partiel de charpente.


Renforcement (à confirmer par étude de diagnostic)


* Création de porteurs verticaux intérieurs et/ou extérieurs,

* Création d'assises localisées et/ou filantes en arase de murs existants,

* Confortement de charpente conservée.


Construction


* Création de parois horizontales en planchers hauts,

* Création d'un escalier,

* Création de parois verticales de façades et de refends,

* Repose de couverture et création de solins, pose de membrane et de relevés d'étanchéité, pose de descentes d'eau pluviale,

* Pose de menuiseries extérieures et intérieures, pose de bardages, pose de garde-corps,

* Création de cloisons, pose de revêtements intérieurs de sols, murs et plafonds, installation de mobiliers et d'équipements de salles d'eau.

Les structures et leurs revêtements seront majoritairement constitués des technologies constructives suivantes (à confirmer par étude de conception) :


Parois horizontales


* Planchers à ossature en bois à poutraison et solivage supportant en toitures-terrasses une couche d'isolation thermique revêtue d'une membrane d’étanchéité protégée par gravillons ou autoprotégée, en terrasses accessibles une couche d'isolation thermique revêtue d'une membrane d’étanchéité recevant des plots supportant des dallettes ou des lames, recevant en intérieur un revêtement "dur" scellé sur chape ou "souple" collé, et suspendant en plafonds intérieurs des plaques de plâtre cartonnées revêtues de peinture.


Circulations verticales


* Escalier à volée balancée avec ossature et marches en bois.

Eléments horizontaux.

* Chaînages en béton armé intégrés dans les murs existants et coffrés et bétonnés sur site.

* Sommiers en béton armé intégrés dans les murs existants et coffrés et bétonnés sur site.


Eléments verticaux


* Poteaux en béton armé coffrés et bétonnés sur site, ou intégrés dans des "boisseaux" de maçonnerie recevant le même revêtement que les parois verticales.


Parois verticales de façades


* Murs à ossature en bois à montants, traverses et linteaux intégrant une couche d'isolation thermique, recevant en face extérieure un bardage en lames de bois et en doublage intérieur des plaques de plâtre cartonnées sur ossature en aluminium intégrant une couche d'isolation thermique revêtues de peinture.

(Les cloisons sont en plaques de plâtre cartonnées sur ossature aluminium.)

Extension


Déconstruction de terrasse


* Démolition de parois horizontale et de soubassements.

Construction

* Création de fondations et de soubassements,

* Création de paroi horizontale en plancher bas,

* Création de parois verticales et de toiture de véranda,

* Installation de mobilier,

* Pose de revêtement intérieur de sol.


Les structures et leurs revêtements seront majoritairement constitués des technologies constructives suivantes (à confirmer par étude de conception) :


Toiture et parois verticales de véranda

* Charpente et murs à ossature en acier ou aluminium à pannes, chevrons, montants, traverses et linteaux, intégrant des panneaux de vitrages doublés ou triplés.


Paroi horizontale


* Plancher "poutrelles-hourdis" à éléments préfabriqués composé de poutrelles en béton précontraint et d'entrevous en polystyrène, à éléments exécutés sur site composés de dalles en béton armé bétonnées par-dessus, et à chaînages périphériques coffrés par planelles, recevant en intérieur un revêtement "dur" scellé sur chape ou "souple" collé.


Soubassement


* Murs en maçonnerie de blocs de béton aggloméré creux hourdés au mortier courant de ciment gâché sur site ou prédosé en usine à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires en béton armé intégrés aux blocs, recevant en face enterrée un enduit d'étanchéité bitumineux protégé d'une nappe drainante en polyéthylène avec un réseau périphérique de drain "routier" à tuyau en p.v.c. rigide perforé, et en face intérieure un enduit en mortier de ciment.

Ou (selon étude géotechnique)

* longrines en béton armé coffrées et bétonnées sur site, ou semi-préfabriquées sur site, ou en béton précontraint standardisées semi-préfabriquées en usine retombées sous l'épaisseur du plancher.


Fondations


* Superficielles en semelles filantes et/ou isolées en béton armé sur "gros" béton non armé bétonnées en fouilles de terrassement.

Ou (selon étude géotechnique).

* Semi-profondes en puits en béton armé sur "gros" béton non armé bétonnées en fouilles de terrassement.

Ou (selon étude géotechnique)

* Profondes en micropieux forés armés de tubes en acier noyés dans un coulis de ciment injecté sous pression à massifs en béton armé bétonnés en fouilles de terrassement.

Rétention


* Terrassement pour création d'une plateforme décaissée.


B - Villa à Palavas-Les-Flots




a - Existant


La parcelle est bordée par un immeuble au nord-est, un trottoir public au nord-ouest, une voie privée au sud-ouest, et une plage de sable de mer au sud-est.

Elle est accessible aux véhicules et aux piétons par un portail depuis le trottoir.

Le terrain a une déclivité quasi-nulle. La propriété est occupée par une maison de logement individuel qui présente une mitoyenneté avec l'immeuble.

La maison est implantée sur terre-plein sous toitures-terrasses, et composée de 2 ailes :


* Un bloc cubique au sud-est avec 2 niveaux en rez-de-chaussée et étage,

* Un bloc central à géométrie parallélépipédique avec 1 niveau en rez-de-chaussée,

* Un bloc cubique au nord-ouest.

Les 3 blocs communiquent au rez-de-chaussée pour accueillir le 1er logement, et l'étage inclut le 2ème logement accessible par un escalier extérieur dans le bloc central.

Une aire de stationnement est implantée entre la maison et le trottoir, un chemin longe la façade sud-ouest et une terrasse occupe le sud-est de la propriété.

Les structures et leurs revêtements sont majoritairement constitués des technologies constructives suivantes (à confirmer et/ou compléter par l'étude de diagnostic) :


Parois horizontales hautes

* Planchers "poutrelles-hourdis" à éléments préfabriqués composés de poutrelles en béton précontraint et d'entrevous en béton, et à éléments exécutés sur site composés de dalles en béton armé bétonnées par-dessus, à chaînages périphériques et chevêtres de trémie en béton armé noyés dans l'épaisseur des planchers, supportant une couche d'isolation thermique revêtue d'une membrane d’étanchéité bitumineuse protégée d'une couche de gravillons en toitures et un revêtement en carrelage scellé sur chape en intérieur, et suspendant des plaques de plâtre cartonnées revêtues de peinture en plafonds.


Circulation verticale

* Escalier à volée balancée avec paillasse et marches en béton armé coffrées et bétonnées sur site.


Parois horizontales sur terre-plein

* Dallage en béton armé bétonné sur graves non traitées compactées, supportant un revêtement en carrelage scellé sur chape ou collé, ou laissées nues.


Eléments horizontaux

* Poutres en béton armé coffrées et bétonnées sur site, ou semi-préfabriquées sur site, ou en béton précontraint standardisées semi-préfabriquées en usine, retombées sous, retroussées sur, ou noyées dans l'épaisseur des planchers.

Eléments verticaux

* Poteaux en béton armé coffrés et bétonnés sur site, ou intégrés dans des "boisseaux" de maçonnerie.


Parois verticales de façades et de refends

* murs en maçonnerie de blocs de béton aggloméré creux ou de briques de terre cuite creuses hourdés au mortier courant de ciment gâché sur site ou prédosé en usine, à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires en béton armé intégrés aux blocs.

* Linteaux en béton armé coffrés et bétonnés sur site, ou semi-préfabriqués en "pré-linteaux" en usine, ou intégrés dans des blocs de maçonnerie à section en "U".

* Chaînages horizontaux d'arase en béton armé coffrés et bétonnés sur site, ou intégrés dans des blocs de maçonnerie à section en "U", recevant en doublage intérieur des façades des panneaux de plaques de plâtre cartonnées sur isolation en polystyrène expansé collés au mortier de plâtre résiné revêtus de peinture, en face extérieure des façades un enduit en mortier de chaux-ciment, et en refends un enduit en mortier de ciment.

(Les cloisons sont en plaques de plâtre cartonnées sur ossature en aluminium revêtues de peinture.)


Fondations


* semelles filantes et isolées en béton armé bétonnées en fouilles de terrassement.

b - Projet

Le projet prévoit les principales modifications et/ou créations des ouvrages et de leurs éléments suivants :

Renforcements en béton armé des structures existantes des blocs sud-est et nord-ouest.

(À confirmer et/ou compléter par l'étude de faisabilité).

* Fondations profondes (spéciales selon la notice du permis de construire) en micropieux forés armés de tubes en acier noyés dans un coulis de ciment injecté sous pression.

* massifs en béton armé bétonnés en fouilles de terrassement et ancrés aux fondations profondes.

* Poteaux.

* Poutres.

Création de locaux habitables à ossatures en bois sur le bloc sud-est

* 2ème étage.

* terrasse au 1er étage contre la façade sud-ouest.


Création de locaux habitables à ossatures en bois sur le bloc nord-ouest

* 1er étage.

* 2ème étage.

* escalier à volée balancée.



C - Villa à Lattes



a - Existant


La parcelle est bordée par 2 voies publiques à l'est (rue Delos) et à l'ouest (chemin des Courrèges), et 2 servitudes au nord et au sud. Elle est desservie par la voie est.

Le terrain a une déclivité quasi-nulle. La propriété est occupée par une maison de logement individuel qui ne présente pas de mitoyenneté.

Elle est accessible aux véhicules et aux piétons depuis la chaussée par un portail attenant à une rampe et un portillon respectivement au nord-est et centre-est de la propriété.


La maison est principalement en forme de "L" sur 1 niveau de rez-de-chaussée, composée de 2 ailes est et nord à géométries parallélépipédiques sous toitures bi-pente, incluant :


* Les parties habitables et 2 terrasses couvertes au nord-ouest et au sud-est sur vide sanitaire, dont la salle à manger au sud-ouest qui se prolonge en véranda,

* Un garage au nord-est sur terre-plein.

Une piscine avec plage-terrasse occupe le sud-ouest de la propriété, attenante à un jardin au sud.

Un abri est implanté au nord-ouest du terrain, et 2 cours bordent les limites nord et est de la propriété.

Les structures et leurs revêtements sont majoritairement constitués des technologies constructives suivantes (à confirmer et/ou compléter par l'étude de diagnostic) :


Toitures bipentes

* Toiture en charpente moderne en bois à fermettes industrielles recevant une couverture de tuiles "canal" en terre cuite, et suspendant un plafond en plaques de plâtre cartonnées revêtues d'une isolation en laine de roche en face supérieure et d'une peinture en face inférieure.


Parois horizontales sur vide sanitaire

* Planchers "poutrelles-hourdis" à éléments préfabriqués en usine composés de poutrelles en béton précontraint et d'entrevous en béton, et à éléments exécutés sur site composés de dalles en béton armé bétonnées par-dessus, à chaînages périphériques et chevêtres de trémie en béton armé noyés dans l'épaisseur des planchers, supportant un revêtement en carrelage scellé sur chape.

Parois horizontales sur terre-plein

* Dallage en béton armé bétonné sur graves non traitées compactées, laissé nu.

Eléments horizontaux

* Poutres en béton armé coffrées et bétonnées sur site, ou semi-préfabriquées sur site, ou en béton précontraint standardisées semi-préfabriquées en usine, retombées sous, retroussées sur, ou noyées dans l'épaisseur des planchers.


Eléments verticaux


* Poteaux en béton armé coffrés et bétonnés sur site, ou intégrés dans des "boisseaux" de maçonnerie.

Parois verticales de façades et de refends

* Murs en maçonnerie de blocs de béton aggloméré creux hourdés au mortier courant de ciment gâché sur site ou prédosé en usine, à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires en béton armé intégrés aux blocs.

* Linteaux en béton armé coffrés et bétonnés sur site, ou semi-préfabriqués en "pré-linteaux" en usine, ou intégrés dans des blocs de maçonnerie à section en "U".

* Chaînages horizontaux d'arase en béton armé coffrés et bétonnés sur site, ou intégrés dans des blocs de maçonnerie à section en "U", recevant en façades un enduit en mortier de chaux-ciment en face extérieure et des panneaux de plaques de plâtre cartonnées sur isolation en polystyrène expansé collés au mortier de plâtre résiné et revêtus de peinture en doublage intérieur, et recevant en refends un enduit en mortier de ciment.


(Les cloisons sont en blocs de briques de terre cuite creuses hourdées au mortier de ciment qui reçoivent un enduit de plâtre revêtu de peinture).

Parois verticales de soubassement

* Murs en maçonnerie armée de blocs de béton aggloméré à bancher de béton sur site, à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires, recevant un enduit d'imperméabilisation bitumineux protégé d'une nappe drainante en polyéthylène en face enterrée.

Fondations

* Semelles filantes et isolées en béton armé bétonnées en fouilles de terrassement.

b - Projet


Le projet prévoit les principales modifications et/ou créations des ouvrages et de leurs éléments suivants :

Déconstruction

* Dépose de mobiliers et équipements.

* Dépose de plafonds, menuiseries et toitures (avec stockage pour réemploi éventuel).

* Démolition de cloisons et revêtements.


Renforcement structurel (à confirmer et/ou compléter par l'étude de faisabilité)

* Création de fondations.

* Création de parois et/ou éléments verticaux.

* Création de parois et/ou éléments horizontaux.

Locaux habitables d'étage créés et séjour partiellement surélevé

* Réhausse et création de parois de façades.

* Création d'un escalier.

Mise hors d'eau et hors d'air

* Pose de toitures, menuiseries (ou repose éventuelle) et plafonds,

Réaménagement

* Création de cloisons et revêtements,

* Pose d'équipements et de mobiliers.



D - Villa à Lattes


b - Projet


Le projet prévoit la réhabilitation d'une maison individuelle existante avec un niveau de rez-de-chaussée, et ses extensions horizontale en limite nord-ouest et verticale pour la création d'un étage.


Réhabilitation en intérieurs et en façades

* Démolition de murs, poteaux, poutres, planchers et charpentes.

* Création d'ouvertures dans murs.

* Construction de murs de cloisonnement.

Extensions par l'agrandissement et la création des locaux suivants

* En rez-de-chaussée au nord-ouest : cuisine.

* En rez-de-chaussée au centre : escalier à une volée balancée.

* En rez-de-chaussée au sud-est : auvent périphérique en porte-à-faux.

* En étage : locaux habitables et terrasse semi-couverte par un auvent en porte-à-faux.

* En extérieur : piscine enterrée avec plage-terrasse.

Les principaux ouvrages structurels à créer sont décrits ci-après (description non exhaustive).


Réhabilitation


Ouvertures dans murs

* Longrines en béton armé coffrées en bas d'ouvertures (si besoin),

* Poteaux en béton armé coffrés en montants d'ouvertures (si besoin),

* Poutres en poutrelles standardisées en acier de type HEA et/ou IPE posées en sous-œuvre (assemblées en plusieurs éléments suivant le poids)

Murs de cloisonnement

* Murs de maçonnerie creuse en blocs creux de béton aggloméré ou briques de terre cuite ou carreaux de béton cellulaire ou de plâtre hourdés au mortier courant ou au mortier-colle de ciment gâché sur site ou prédosé en usine.

* Poteaux en béton armé intégrés aux blocs de maçonnerie ou coffrés en abouts et dans les angles.

Extensions


Fondations

* Semelles isolées et/ou filantes en béton armé.


Rez-de-chaussée et étage


* Murs de façades et intérieurs en maçonnerie de blocs de béton aggloméré creux hourdés au mortier courant de ciment gâché sur site ou prédosé en usine.

* Poteaux en béton armé intégrés aux blocs de maçonnerie ou coffrés.

* Linteaux en béton armé intégrés dans blocs de béton aggloméré en "U" ou coffrées et/ou préfabriqués.

* Poutres en béton armé coffrées ou en béton précontraint préfabriquées retombées sous plancher et/ou en béton précontraint standardisées préfabriquées retombées sous plancher.

* Planchers "poutrelles-hourdis" à éléments préfabriqués composés de poutrelles en béton précontraint et d'entrevous en p.v.c. ou polystyrène, à éléments exécutés sur site composés de dalles en béton armé bétonnées sur les entrevous. et de chaînages en béton armé noyés dans l'épaisseur des planchers.

* Escalier à volée balancée avec paillasse et marches en béton armé ou en ossature métallique ou en bois.


Auvents en porte-à-faux périphérique au sud-est et au-dessus de la terrasse

* Dalles en béton armé coffrées.


Piscine enterrée

* Murs en maçonnerie armée de blocs de béton aggloméré à bancher sur place.

Plage-terrasse


* Dallage en béton armé sur couche de forme en grave compactée, ou planchers "poutrelles-hourdis" ou dalles en béton armé coffrées, sur semelles isolées et/ou filantes en béton armé.

(Les ouvrages non structurels ne sont pas décrits.)

L'étude concerne exclusivement les ouvrages structurels en béton armé et maçonnerie décrits ci-dessus et exclue le dimensionnement des charpentes à ossatures en bois.

Comentários


bottom of page