top of page

Extension par élargissement


A - Maison de ville à Nîmes




a - Existant


Elle est cernée par des propriétés de logements individuels et bordée au nord par un trottoir de voie véhiculaire publique.

Le terrain présente une forme trapézoïdale et sa topographie a une déclivité quasi-nulle.

La propriété est occupée au nord-ouest par une maison ancienne "de ville" de logement individuel à emprise en "L" alignée sur la voie.

La maison est accessible aux véhicules et aux piétons depuis le trottoir par 2 entrées en limite de propriété.

La construction présente des mitoyennetés d'est en ouest avec 2 maisons voisines.


Elle est principalement composée de 3 volumes intérieurs :


* Un corps principal au nord à emprise rectangulaire qui comporte 3 niveaux en rez-de-chaussée, étage et combles sous toiture bipente.

* Un corps secondaire au centre-ouest à emprise carrée avec 2 niveaux en rez-de-chaussée et étage sous toiture-terrasse.

* Un bloc annexe au sud-ouest à emprise carrée sur 1 niveau en rez-de-chaussée sous terrasse accessible.


Les désordres apparents suivants affectent actuellement le bâti :


* Fissurations du mur de façade nord.


Elle dispose également des volumes extérieurs suivants :


* Un appentis au sud du bloc.

* Une cour au sud-est semi-couverte par un balcon.

* Un escalier à l'est de la cour qui dessert le balcon.

* Un cheminement contre la façade est du bloc qui se prolonge sous l'appentis.

La propriété est occupée au sud par un abri à emprise rectangulaire sous toiture monopente.

L'abri est accessible aux piétons depuis le nord.

La bâtisse présente des mitoyennetés dans les 3 autres orientations avec 3 autres maisons voisines.

Le reste de la propriété entre la maison et l'abri est occupée par un jardin naturellement végétalisé et arboré.


b - Projet


Le projet prévoit les principaux travaux ci-après.


Déconstruction


Corps principal


* Dépose de la couverture et démontage de la charpente.

* Démolition de l'ensemble des parois intérieures horizontales et verticales, y compris la cage d'escaliers.


Corps secondaire


* Démolition des parois intérieures horizontales.


Bloc annexe


* Démolition totale.


Volumes extérieurs


* Dépose de l'appentis,

* démolition du balcon, de l'escalier extérieur, de la cour et du cheminement.


Abri


* Dépose de la couverture et démontage de la charpente pour une bande longeant la face nord.

Réhabilitation du corps principal


Recréation du volume intérieur avec 2 niveaux en R+0 (rez-de-chaussée) et R+1 (étage) sous combles de toiture bipente comportant principalement les pièces suivantes :


* Au R+0 les pièces de jour incluant un salon, une cuisine, un espace bureau, un hall d'entrée, des toilettes et un garage.

* Au R+1 les pièces de nuit incluant des chambres, un dressing, des salles de bains et des toilettes, articulées autour d'un escalier centré contre la façade nord.


Restructuration de la façade sud


* Au R+0 : suppression de la paroi en quasi-totalité.

* Au R+1 : bouchement de 2 ouvertures.

Réparation de la façade nord

* Traitement des fissures.

Réhabilitation du corps secondaire


Recréation du volume intérieur à 2 niveaux en R+0 et R+1 :


* Au R+0 un cellier.

* Au R+1 une chambre.


Restructuration de la façade sud :


* Au R+0 : ouverture centrée.

* Au R+1 : raccourcissement de l'ouverture.


Extension

Création d'un volume intérieur avec un niveau en R+0 comportant principalement les espaces suivants :


* Une salle à manger et un agrandissement de la cuisine.


Création de volumes extérieurs


* Une toiture-terrasse sur l'emprise du volume intérieur accessible depuis le R+1.

* Une terrasse qui longe la façade sud accessible depuis le R+0, avec un banc en limite ouest.

Piscine


Création de 2 volumes


* Un bassin à emprise rectangulaire enterré

* Une plage-terrasse périphérique accolée à la terrasse de l'extension, avec puits et jardinière au nord-est.

Abri

Création d'un volume intérieur avec un niveau en R+0 comportant les pièces suivantes


* Un local technique et des toilettes.


Création d'un volume extérieur

* Une terrasse abritée par la toiture existante.


Aménagements paysagers

Création de 2 volumes


* Un bassin de rétention implanté en limite de propriété ouest avec une haie végétalisée.

* Enherbement autour de la piscine et contre l'abri.

Les structures et leurs revêtements seront majoritairement constitués des technologies constructives suivantes (à confirmer par le maître d'œuvre) :

Toiture


* Charpente traditionnelle en bois à fermes, pannes et chevrons, à profilés standardisés de type madriers, bastaings, etc.… assemblés par boulonnages et/ou vissages.


ou ( selon maître d'œuvre )


* Charpentes industrielles en acier à fermes, pannes et chevrons, à profilés standardisés de type IPE et/ou UPE et/ou "oméga" et cornières (éventuellement en plusieurs tronçons) assemblés par boulonnages et/ou soudures recevant des couvertures en tuiles de terre cuite suspendant des plafonds en plaques de plâtre cartonnées revêtues de peinture intégrant une isolation thermique.


Parois horizontales sur R+0


* Planchers "poutrelles-hourdis" à éléments préfabriqués composés de poutrelles en béton précontraint et d'entrevous en plastique ou bois et à éléments exécutés sur site composés de dalles en béton armé bétonnées par-dessus, à chaînages périphériques coffrés par planelles et chevêtres de trémies en béton armé coffrés et noyés dans l'épaisseur des planchers, supportant en toiture-terrasse accessible une couche d'isolation thermique revêtue d'une membrane d’étanchéité recevant des plots supportant des dallettes, recevant en intérieur un revêtement scellé sur chape, et suspendant en plafonds intérieurs des plaques de plâtre cartonnées revêtues de peinture.


Parois horizontales sur terre-plein


* Dallages en béton armé bétonnés sur une couche d'isolation thermique ou directement (sous garage) sur couches de forme en graves compactées régalées sur géotextile anti-contaminant posé sur plateformes de terrassement, supportant un revêtement scellé sur chape ou sans revêtement de sol.


ou (selon étude géotechnique)


* Dalles pleines en béton armé bétonnées sur une couche d'isolation thermique ou directement sur terreplein avec éventuellement des panneaux de carton alvéolaire biodégradable interposés sur plateformes de terrassement.


Circulations verticales


* Escalier à volée balancée avec paillasse et marches en béton armé préfabriquées ou coffrées et bétonnées sur site.


Eléments horizontaux courants


* Garde-corps et relevés en maçonnerie armée de blocs de béton aggloméré à bancher de béton sur site et/ou en béton armé coffrés et bétonnés sur site, recevant en face extérieure un enduit en mortier de chaux-ciment.

* Poutres en béton armé coffrées et bétonnées sur site, ou semi-préfabriquées sur site, ou en béton précontraint standardisées semi-préfabriquées en usine retombées sous, retroussées sur, ou noyées dans l'épaisseur des planchers recevant sur leurs faces visibles le même revêtement que les parois verticales.


Eléments horizontaux en façade sud du R+0 du corps principal


* Poutre en béton armé coffrées et bétonnées sur site, en sous-œuvre sur paroi supprimée.

* Longrine en béton armé bétonnée en fouilles de terrassement en soubassement de paroi supprimée.


Eléments verticaux


* Sommiers en béton armé intégrés dans les murs existants et coffrés et bétonnés sur site.

* Poteaux en béton armé coffrés et bétonnés sur site, ou intégrés dans des "boisseaux" de maçonnerie, recevant le même revêtement que les parois verticales.


Parois verticales de façades de l'extension


* Voiles en béton armés coffrés et bétonnés sur site, ou à peaux extérieures armées et assemblées en usine à bancher de béton sur site, à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires, et linteaux intégrés laissé nu en face extérieure, recevant en doublage intérieur des plaques de plâtre cartonnées sur ossature en aluminium intégrant une couche d'isolation thermique revêtues de peinture.

Parois verticales de bouchement ou raccourcissement d'ouvertures


* Murs en maçonnerie de blocs de béton aggloméré creux hourdés au mortier courant de ciment gâché sur site recevant en doublage intérieur des plaques de plâtre cartonnées sur ossature en aluminium intégrant une couche d'isolation thermique revêtues de peinture.

(Les cloisons sont en plaques de plâtre cartonnées sur ossature aluminium.)


Parois verticales du local technique


* Murs en maçonnerie de blocs de béton aggloméré creux hourdés au mortier courant de ciment gâché sur site à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires en béton armé intégrés aux blocs.

* Linteaux en béton armé intégrés dans des blocs de maçonnerie à section en "U", ou coffrés sur site et/ou semi-préfabriqués, recevant sur chaque face un enduit en mortier de chaux-ciment.


Parois verticales de la piscine


* Murs enterrés en maçonnerie armée de blocs de béton aggloméré à bancher de béton sur site et/ou voiles en béton armé coffrés et bétonnés sur site, à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires, recevant en face immergée un enduit de cuvelage.


Fondation de la piscine


* Superficielle en radier en béton armé bétonné sur plateformes de terrassement recevant en surface un enduit de cuvelage.

Traitement des fissures


* Ouverture par crochetage et/ou piquage, agrafage par scellement d'armatures noyées dans un mortier de chaux et/ou de ciment fibré et/ou résiné, colmatage par un mortier de chaux et/ou de ciment.

B - Villa à Montferrier-sur-Lez




a - Existant


La maison individuelle existante est implantée sur un terrain à forte déclivité vers le nord. Elle ne présente pas de mitoyenneté.


Elle est principalement composée de 2 ailes :

* Un bloc au sud-ouest en amont du terrain à géométrie quasi-cubique comprenant les chambres sur un niveau d'étage sur vide-sanitaire.

* Le cops principal au nord-est en aval à géométrie complexe comprenant les pièces à vivre sur un niveau d'étage au-dessus des pièces annexes en sous-sol, et 2 terrasses couvertes au sud-est et au nord-ouest sur vides sanitaires.

Sa structure est majoritairement constituée des technologies constructives suivantes

* Charpente "traditionnelle" en bois à fermes, pannes et chevrons, recevant une couverture de tuiles "canal" en terre cuite.

* Planchers "poutrelles-hourdis" à éléments préfabriqués composés de poutrelles en béton précontraint et d'entrevous en béton, ou de dalles en polystyrène intégrant les poutrelles, à éléments exécutés sur site composés de dalles en béton armé bétonnées sur les entrevous, et à chaînages périphériques et chevêtres de trémie en béton armé noyés dans l'épaisseur des planchers.

* Escaliers à volée droite avec paillasse et marches en béton armé.

* murs en maçonnerie de blocs de béton aggloméré creux hourdés au mortier courant de ciment, à chaînages verticaux d'angles ou intermédiaires en béton armé intégrés aux blocs ou coffrés, et à linteaux en béton armé intégrés dans des blocs de maçonnerie à section en "U" ou coffrés et/ou préfabriqués.

* Semelles filantes en béton armé.


b - Projet


Le projet prévoit la réparation et la réhabilitation en intérieurs et en façades sur ses 2 niveaux, ainsi que ses extensions horizontales par l'agrandissement et la création de locaux. (À valider, modifier et/ou compléter par l'architecte).


Réparation

* Séparation structurelle de l'aile sud-ouest en amont du terrain et du corps principal en aval.

* Stabilisation du corps principal par confortement de ses fondations.

* Traitement des fissures dans les parois.


Réhabilitation

* Création d'ouvertures en sous-œuvre dans murs.

* Construction de murs de cloisonnement.


Extensions


* Au nord-ouest du 1er étage : agrandissement de la terrasse couverte au-dessus d'un local technique avec un escalier attenant prolongée par une plage-terrasse de piscine enterrée à débordement avec bassin secondaire "tampon" et son accès par une volée d'escalier.

* Au nord-est du rez-de-chaussée : dépendance incluant une chambre avec salle de bain.

* Au sud-est du 1er étage : garde-manger sur une partie de la terrasse dont la couverture et son pilier porteur seront démolis.

bottom of page