top of page

Etablissement recevant du public


A - Salle sportive Keep Cool à Montpellier


a - Existant


La parcelle est entourée de propriétés de logements individuels et collectifs et bordée par un trottoir de voie véhiculaire publique au nord (boulevard des Arceaux).


Elle est accessible aux piétons depuis le trottoir par une entrée centrée sur la limite de propriété.


Le terrain présente une forme rectangulaire et il a une déclivité générale quasi-nulle.


La propriété est entièrement occupée par un local en mitoyenneté avec les 3 bâtisses voisines au sud et sur la majeure partie est.

Le local est principalement composé d'un volume sans paroi intérieure avec 1 niveau en rez-de-chaussée sur terre-plein et sous toiture bipente.


La structure n'est pas hors d'eau et la toiture est dépourvue de la majorité de ses éléments suivants, à savoir :


La quasi-totalité de la couverture et du chevronnage, ainsi que la moitié des pannes de charpente.


Aucun revêtement n'est présent en plafond et sur le sol, et les murs sont revêtus d'un enduit dégradé.

Les désordres suivants affectent actuellement le bâti :


Détérioration des bois de charpente, et diverses fissurations présentes sur les parois verticales.


b - Projet


Le projet prévoit la réhabilitation totale du local par la dépose de la toiture et la surélévation partielle du bâtiment par la création de 2 volumes sous toitures bipentes :


* Un corps avec 2 niveaux en R+0 (rez-de-chaussée) et R+1 (étage) sous combles implanté sur la moitié nord de l'emprise du bâtiment incluant au R+0 la majorité des équipements sportifs et un accueil au nord-ouest et au R+1 des pièces d'activités particulières.

* Un bloc avec 1 niveau en R+0 sous plafond rampant qui occupe le reste de la propriété incluant le reste des équipements et au sud des sanitaires et vestiaires.


Les structures et leurs revêtements seront majoritairement constitués des technologies constructives suivantes :

Toitures bipentes


* Charpentes traditionnelles à fermes, pannes et chevrons en bois ou en acier recevant une couverture de tuiles plates en terre cuite et suspendant un plafond en plaques de plâtre cartonnées supportant une couche d'isolation thermique et revêtues en face inférieure d'une peinture.


Paroi horizontale sur rez-de-chaussée


* Planchers "poutrelles-hourdis" à éléments préfabriqués composés de poutrelles en béton précontraint et d'entrevous en plastique ou en bois, et à éléments exécutés sur site composés de dalles en béton armé bétonnées par-dessus, à chaînages périphériques coffrés par planelles et chevêtres de trémie coffrés en béton armé noyés dans l'épaisseur des planchers, recevant un revêtement en carrelage scellé sur chape, et suspendant en plafonds intérieurs des plaques de plâtre cartonnées revêtues de peinture.


Circulations verticales


* Escalier à volée droite avec paillasse et marches en béton armé coffrées et bétonnées sur site.


Eléments horizontaux


* Poutres en béton armé coffrées et bétonnées sur site, ou semi-préfabriquées sur site, ou en béton précontraint standardisées semi-préfabriquées en usine retombées sous, retroussées sur, ou noyées dans l'épaisseur des planchers recevant sur leurs faces visibles le même revêtement que les parois verticales.


* Sommiers en béton armé intégrés dans les murs existants et coffrés et bétonnés sur site, recevant le même revêtement que les parois verticales.


Eléments verticaux


* Poteaux en béton armé coffrés et bétonnés sur site, ou intégrés dans des "boisseaux" de maçonnerie recevant le même revêtement que les parois verticales.


Parois verticales


* Murs en maçonnerie de blocs de béton aggloméré creux hourdés au mortier courant de ciment gâché sur site à chaînages verticaux d'angles et intermédiaires en béton armé intégrés aux blocs.


* Linteaux en béton armé intégrés dans des blocs de maçonnerie à section en "U", ou coffrés sur site et/ou semi-préfabriqués, recevant en face extérieure un enduit en mortier de chaux-ciment ou un parement en pierre et en doublage intérieur des plaques de plâtre cartonnées sur ossature en aluminium intégrant une couche d'isolation thermique revêtues de peinture.


Fondations


* Superficielles en semelles isolées en béton armé sur "gros" béton non armé bétonnées en fouilles de terrassement.

Traitement des fissures ouverture par crochetage et/ou piquage, agrafage par scellement d'armatures noyées dans un mortier de chaux et/ou de ciment fibré et/ou résiné, colmatage par un mortier de chaux et/ou de ciment.


Comments


bottom of page